Happy Free Cone Day

Baked Alaska, Caramel Chew Chew, Vanilla Toffee Crunch: les noms des glaces Ben & Jerry’s sont en eux-mêmes une invitation à tremper sa cuillère dans leurs pots de 500ml. La marque a été lancée dans l’Etat du Vermont par deux amis amateurs de lait crémeux et d’ingrédients de qualité et surtout dotés d’un solide sens de l’humour. Ben & Jerry’s, propriété d’Unilever depuis 2000, ce sont des publicités mettant en scène des vaches heureuses environnées de collines verdoyantes, des sons de cloche lorsqu’on parcourt les rubriques du site Internet et surtout le Free Cone Day où vous et moi pouvez déguster et re-déguster ces petites merveilles à volonté. La distribution de glaces a lieu depuis la cowmobile au centre de Marseille jusqu’à jeudi soir.

La semaine dernière, j’écoutais l’émission d’Isabelle Giordano, Service Public, sur le thème « Le marché des glaces : la force du marketing ». Interrogé à propos de l’origine des ingrédients des Magnum, notamment le bilan carbone des amandes de Californie, le Directeur  général d’Unilever Glaces, Christophe Loison, souligne l’engagement de Ben & Jerry’s pour le commerce équitable. Réponse, donc, parfaitement à côté qui nous laisse sur notre faim et surtout qui laisse penser que la marque de Ben Cohen et Jerry Greenfield sert de faire-valoir du groupe Unilever.

Mon intérêt pour les glaces ne se limite pas au marketing et aux stratégies de communication de l’industrie agro-alimentaire. Les crèmes glacées et autres sorbets sont évidemment un luxe incontournable entre mai et août. Un luxe, parce que ce sont des aliments dits de confort (convenience food) largement répandus sur le marché européen, des Maud’s irlandaises aux gelati. Mais au-delà, j’aime écouter les artisans qui expliquent leurs procédés de fabrication et lèvent le voile sur une partie de leurs secrets, notamment le choix d’utiliser des fruits saisonniers. Préparer, améliorer, déguster. Happy Free Cone Day.

Une réflexion sur “Happy Free Cone Day

  1. 马蓉 dit :

    Oui, ce rachat de B&J par Unilélé m’a un peu refroidie… d’ailleurs, Jerry Greenfield a démissionné suite à ce rachat ce qui en dit long sur le changement d’état d’esprit initié par l’entreprise.
    En tous cas, les initiatives mises en place par B&J sont souvent exemplaires, que ce soit en environnement ou en RSE.
    Dommage que la Chine ne soit qu’à l’heure Häagen Dazs…!
    Et ravie d’être la première à commenter sur ce blog !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s