Interview # Anna Elbilia, Natura Brasil

Je vous emmène dans les jours à venir vers des contrées lointaines et parfois exotiques pour voir comment s’y portent les greenwashers, les blackwashers et les marques engagées. Première étape au Brésil avec un zoom sur une marque fondée par Luiz Seabra qui existe depuis 1969 et qui se développe grâce à une stratégie de vente par relation, cela pour mieux promouvoir sa philosophie bem estar bem soit bien être bien. Quand j’avais soumise So aux trois questions traditionnelles de la Green Interview, elle m’avait cité l’exemple de Natura Brasil dont elle trouvait l’approche marketing cohérente et attirante (par la suite, elle a rencontré Perrine Prévost, responsable communication). C’est Anna Elbilia, community manager de la marque, qui se prête maintenant au jeu et nous présente son parcours :

J’ai 39 ans bientôt, 5 enfants et je travaille chez Natura Brasil depuis le mois de juin 2009 en tant que community manager. En quelques mots pour retracer mon parcours rapidement, je suis diplômée d’HEC (94), j’ai travaillé quelques années dans la pub, chez DDB, puis je suis partie en Angleterre comme « Sole Representative » d’une PME française. A mon retour en France, j’ai plongé pour de bon dans internet, et après un an en tant que consultante, j’ai travaillé chez Six Apart comme community manager sur TypePad. A la fin de mon dernier congé maternité, je suis tombée sur une offre d’emploi de community manager chez Natura Brasil, et tout c’est enchaîné très vite ! J’ai lancé le premier blog Natura Brasil en septembre 2009 et depuis le 12 janvier dernier, la plateforme communautaire est en ligne. Elle est encore en phase Beta, mais je suis très heureuse de pouvoir y accueillir d’ores et déjà la communauté des conseillères/conseillers, de leurs client(e)s, et des inconditionnel(le)s de la marque.

Qu’en est-il de ta sensibilité au thème du développement durable et de la responsabilité sociale d’entreprise ?

En découvrant la marque début 2009 (je ne la connaissais pas avant) et avec ma formation au Brésil en juin, j’ai compris que Natura n’était pas une entreprise comme les autres. Le développement durable est inscrit dans l’ADN-même de cette société. Tout est pensé et développé, en amont comme en aval, en suivant des principes fixes et rigoureux de la responsabilité sociale, économique et environnementale de l’entreprise. Par exemple, le projet carbone neutre : tout est calculé et travaillé sur la chaîne intégrale des produits. Depuis la récolte des ingrédients par les communautés, jusqu’au recyclage final de l’emballage vide par le consommateur, tout est pris en compte. Il y a des équipes entières au Brésil investies dans le pôle développement durable. Le rapport annuel de la société est très détaillé d’ailleurs et c’est une mine d’informations sur ce sujet, pour qui s’y intéresse.

Y-at-il une campagne de communication que tu trouves particulièrement pertinente du point de vue de la responsabilité sociale et environnementale d’entreprise ?

Alors, en termes à la fois de valeurs, de travail communautaire et de communication, j’avoue que j’aime le modèle Starbucks. [choix a priori étonnant de mon point de vue – le café équitable chez Starbucks, pour moi ce n’est que du greenwashing – mais je préfère taire mon côté blackwasher parce que l’exemple m’interpelle. Anna, à toi !] Ils sont arrivés depuis « longtemps » (sur le web, le temps est relatif !) à déployer de façon très cohérente leurs valeurs et leur communauté. Depuis le MyStarbucksIdea.com, comme avec le Starbucks Shared Planet , ainsi d’autres plateformes disponibles à partir du site principal, toute la communication, l’explication et le partage des valeurs est très bien organisé.

Un grand merci Anna ! Je vous laisse avec une galerie de pubs Natura Brasil et vous donne rendez-vous demain dans une destination aux antipodes. Belle journée !



6 réflexions sur “Interview # Anna Elbilia, Natura Brasil

  1. Merci à toi !

    C’est vrai qu’il est très difficile de citer un exemple de communication pour une marque « verte », car on ne sait jamais dans quoi on s’engage vraiment (à moins d’y travailler:))… L’exemple de Starbucks m’interpelle car c’est du point de vue communautaire très bien organisé !

    • thegreenwasher dit :

      J’ai fait un tour sur le site communautaire de Starbucks et effectivement je reconnais qu’il y a beaucoup de travail en amont. Sans forcément adhérer à leurs projets, il y a cette idée d’engagement déclinée sur plusieurs outils. J’aime assez ton exemple en fait.

  2. So dit :

    Anna, tu as de la CHANCE de bosser chez Natura, crois-en une vieille guenon (à qui on ne le fait plus) du monde cosmétique qui n’a pas réussi à trouver dans cette entreprise le moindre millionième de greenwashing !!! (et j’ai essayé pourtant ! ^^)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s