Pause Café Nespresso

Croisée au Forum des Acteurs de la RSE Provence Alpes Côte d’Azur lundi, une opération de communication pour Nespresso.

Samedi dernier, pendant la pause café Bodum, j’écrivais que j’étais fan de la campagne Nespresso What Else avec George Clooney qui se décline année après année et dont j’apprécie toujours l’humour en feuilletant un magazine ou pendant une pause réclame à la télé. J’aime un peu moins le produit.

A l’heure où l’on parle de réfléchir à l’entreprise de demain – une entreprise tout à la fois performante, sociale, environnementale, humaine et responsable – deux hôtesses proposent du café en dossette Nespresso à l’entrée du Forum RSE PACA où l’on discute nouveaux business modèles. Un dépliant est à disposition, sous le titre « Bien plus que du café, le rôle sociétal du café en entreprise ».

Tricky. Bien vu, dans un événement consacré à la responsabilité sociale (ou sociétale) et environnementale des entreprises, d’utiliser ce type de registre. En réalité, c’est davantage une accroche qu’un engagement de fond pour la responsabilité sociale d’entreprise. Le dépliant présente les résultats de l’étude menée en collaboration avec les instituts LH2 et Market Vision sur la place essentielle du café dans la vie quotidienne et dans le monde professionnel : les salariés soulignent la convivialité de la dégustation du café tandis que les responsables des ressources humaines valorisent ce moment propice à l’harmonie du groupe et à la diffusion de la culture d’entreprise. Le point qui pourrait nous intéresser est celui de la qualité du café attendus par les salariés :

Quand la qualité du café prévaut, à prix quasiment équivalent, les machines à dosettes sont jugées comme offrant la meilleure qualité de café, devant la cafetière filtre et la distribution automatique. Les machines à capsules se positionnent ainsi davantage sur la dimension qualité/prix.

Cette argumentation dans le sens du développement des machines Nespresso dans les entreprises au regard exigences des consommateurs du petit noir, sans mention de l’écolaboration (vos commentaires sont bienvenus sur le sujet). Voilà le constat d’un fait sociétal. Etape suivante, la responsabilité sociétale ?

5 réflexions sur “Pause Café Nespresso

  1. nous ne sommes pas tous des idiots dit :

    On peut tirer ce genre de conclusion de toutes les boissons. Café, thé, eau, cola (pas de pub), etc. De même on peut le dire pour la cigarette. On peut aussi le dire pour le chocolat, les biscuits etc. Même pour le cannabis, la cocaïne, l’ecstasy etc.

    Il y a des problèmes beaucoup plus importants quant à la situation et l’avenir à résoudre pour la civilisation que de faire des études sur les aspects, à 360° et en relief, de la pause café.

    Certains sont encore au biberon, d’autres travaillent et comprennent.

    Votre étude est intéressante et montre combien il reste de progrès à faire pour notre civilisation.

  2. PS dit :

    Dans tous les cas, l’image publicitaire montrée ne me donne pas une impression de « sociétal », mais plutôt un côté à mon sens impérialiste et inquiétant.

    Au plan technique, je ne comprends pas ce choix qui me paraît être à l’opposé de ce que l’on veut dire.

    Je viens du domaine, peux bien sûr me tromper, mais clairement j’aurais fait autrement en marketing stratégique et communication.

    Merci pour votre blog intéressant.

    • thegreenwasher dit :

      Bienvenue et merci pour votre commentaire !

      Sans voir le visuel de cette publicité comme impérialiste, je vous rejoins sur son côté formel et inquiétant que n’a pas Lavazza dans sa communication, par exemple.

  3. La question, c’est : d’où viennent ces chiffres ? Apparemment, l’étude a été financée par Nespresso. Les chiffres des sondages, ça s’oriente assez facilement. À partir de là, quelle crédibilité pour tout ce qui est développé dans la plaquette ?

    Et puis bon, tout ça pour dire que c’est bien de glander devant la machine à café… ^^

    • thegreenwasher dit :

      La méthodo est détaillée sur un volet de la pub que je n’ai pas pris en photo :
      – étude quantitative réalisée par téléphone auprès de 471 salariés représentatifs des secteurs publics et privés, dans le cadre de l’Omnibus LH2 les 6 et 7 février 2009
      – étude menée auprès de responsables RH, de CE, de service, d’assistantes de direction travaillant dans des établissements de 50 salariés et plus de secteurs divers, par téléphone par LH2 du 9 au 18 février 2009.

      Oui, voilà des chiffres pour justifier la pause café s’il y en avait besoin !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s