Le Bonheur Est Dans Le Vrai

Confortablement installée dans le tram, je feuillette le dernière numéro du Magazine du Monde avec Lara Stone en une en toute beauté. Donc, ce numéro mélange comme à l’habitude politique, société, gastronomie, mode, soit au programme Laurent Wauquiez, la future CC cream, Paolo Reversi et Slow Food. J’aime beaucoup cet éclectisme, en revanche ce que je ne m’attendais moins à trouver, ce sont ces deux doubles pages entre les rubriques Style et Culture :

Vrai, la marque bio de produits laitiers bio, se distingue par non pas une mais quatre pages qui font la part belle aux producteurs. Ce ne sont pas les pages de Terra Eco, pourtant, au fond, cela n’est pas étonnant vu les moyens financiers de Vrai dont on a vu plusieurs fois les campagnes d’affichage et dont on trouve largement les produits en grande surface et dans les enseignes de restauration rapide.

En visual thinker, je vois dans ce magazine un joyeux mélange d’images et de symboles de slow food, d’authenticité, de simplicité et en même temps d’une société d’abondance qui ne sait pas vraiment comment le lait, le yaourt, le fromage arrivent sur la table. Le verre de lait de Pierre Mendès-France. Les produits laitiers, des sensations pures. Et maintenant, le bonheur est dans le vrai. Mais je ne chercherai pas plus loin les représentations de nos mythes édition 2012… allez plutôt lire du côté de l’histoire du lait.

2 réflexions sur “Le Bonheur Est Dans Le Vrai

  1. Gigi Argaud dit :

    Sans m’attarder sur la publication de Vrai, car tu as peut-être compris ma méfiance envers toute communication-publicité, les deux se mélangeant, j’ai beaucoup apprécié l’article sur le lait.
    Bien construit, argumenté soigneusement, il ne me convainc pas lorsqu’il affirme, enfin qu’il pense, que la fin du nomadisme à l »apparition de l’agriculture a été le début du déclin de la santé. Je simplifie pour ne pas entrer dans une polémique stérile car ce ne sont qu’affirmations personnelles de l’auteur! Puisqu’il prend quelques références de la Bible, sans la croire vraiment, je suppose, il est dit dans celle-ci : » C’est à force de peine que tu en tireras ta nourriture tous les jours de ta vie, …. et tu mangeras de l’herbe des champs. …..C’est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain, »ce qui, référence pour référence, nous amène à l’agriculture!
    Evidemment, pour cet auteur, je ne pense pas que ce soit un argument de poids!
    N’empêche que cet article m’a intéressée, car je ne suis pas de celles et ceux qui ne lisent que ce qui entérine leurs convictions!
    Comme toujours, j’aime ce blog, que je lis et dans lequel je commente peu, ce qui ne m’empêche pas de le trouver intelligent dans le choix de ses articles et ses réflexions personnelles!
    LM.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s