Suffit-Il De Manger Bio Pour Bien Manger ?

Bjorg, première marque française de produits alimentaires biologiques, continue de poser la question à l’occasion de ses 25 ans : « suffit-il de manger bio pour bien manger ? » La réponse est évidemment négative, il suffit d’écouter ou lire les conversations avec Pierre Rabhi. Il ne suffit pas de manger bio pour changer le monde, voilà qui pourrait être le fil conducteur de ce blog qui fête aujourd’hui 4 ans d’articles sur la communication des marques bio, naturelles, équitables – ou pas.

J’ai raconté bien des questionnements et des découvertes en matière de nourriture, des évolutions aussi que je pourrais résumer ainsi : la recherche de plaisir dans les aliments inspirée par le bon sens. Il y a les campagnes pour les gammes bio des marques de distributeur type Carrefour et Auchan qui reviennent régulièrement. Quel est leur intérêt, si la donnée déterminante est le prix et non manger mieux ? Au quotidien, je ne suis pas adepte de la Bio-Nutrition (l’expression est de Bjorg) ; par exemple, je ne cherche pas à substituer les produits laitiers au lait d’avoine ou d’amande et le blé gorgé de gluten à la farine de riz ou de châtaigne. Les idées font toutefois leur chemin (ndlr – les cookies au chocolat avec cette recette extra de Clothilde Dusoulier, variante au son d’avoine, une tuerie !) et le défi serait de produire ma nourriture. Pour l’instant, les jardinières du balcon n’accueillent que des plantes aromatiques qui accompagnent des plants de tomates cerises et de poivron…

On en reparle dans un an ?

Ce n’est pas parce qu’on va tous manger bio que le monde va changer. On peut manger bio et recréer nos tares fondamentales. L’aventure humaine ne doit pas se résumer à l’économie d’énergie ou à l’innovation. L’aventure humaine, c’est comment devenir une société qui soit belle, rayonnante, légère.

Pierre Rabhi

4 réflexions sur “Suffit-Il De Manger Bio Pour Bien Manger ?

  1. Gigi Argaud dit :

     » L’aventure humaine, c’est comment devenir une société qui soit belle, rayonnante, légère.  »
    Je suis peut-être une pessimiste, ou une personne trop âgée pour avoir devant moi suffisamment d’années avec un avenir militant, mais mon action se situe à mon niveau personnel!
    Manger aussi sain que possible, comment faire pour moi?
    Préférer les produits d’un marché que je commence à connaître. Trouver un boucher où je puisse être sûre de la provenance de sa viande, c’est possible dans le petit village où je vis actuellement. Ce sont déjà des quasi-certitudes sur ce qui nourrit mon corps!
    Je dois dire que pour former ce type de société, on ne peut séparer corps et âme! Ces deux doivent être en accord! La beauté extérieure, si ce n’est qu’un désir sans belles racines, se ternit vite! Si elle vient d’un accord avec de belles pensées, elle a de l’avenir! c’est certain!
    Merci pour ce blog, ma belle! Il est le reflet de ce que tu es !
    Gigi

  2. Un terme qui aujourd’hui fait le tour de la planète et même traduit dans les autres langues du monde. Mais votre réflexion est bien tenante. Y’a beaucoup de gens même qui font aujourd’hui de ce terme un gros business.

  3. Manger bien, c’est déjà commencer par connaître ce que l’on mange. Le bio est possible mais d’un point de vue nutritionnel, cela n’a pas vraiment de sens! si l’on mange tous les jours des petits gâteaux même bio il y aura un problème…Le monde agricole français va vers une amélioration des pratiques. Diminution des pesticides, des engrais, l’Europe impose un cadre de plus en plus contraignant. Cette agriculture coûte cher. Beaucoup d’agriculteurs veulent produire autrement mais la réglementation, les marchés n’aident pas à ces changements. Quel prix les consommateurs sont-ils prêts à payer pour cela quand on sait qu’aujourd’hui à peine 15% du budget des ménages est consacré à cela? Bien manger, c’est bien choisir! espérons que la réglementation sur les étiquetages de 2014 simplifiera un peu le décryptage des produits. en attendant il y a les ateliers bmbc http://www.foodandfourche.com/produits/bmbc/

    • thegreenwasher dit :

      Bien sûr, l’essentiel est l’éducation à bien manger, à chaque moment de la vie. En famille, en atelier culinaire, prendre du temps pour cuisiner et partager ce que l’on a cuisiné…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s