Revue De Presse # SEMD

2009_06_22

Le Salon de l’Economie et des Métiers Durables avait lieu la semaine dernière au Musée de l’Homme à Paris. Conférences, prix de la jeune entreprise éco-innovante pour Sinovia et KiloWattsol, compensation carbone : le salon s’est voulu un modèle du genre, ouvert aux professionnels et spécialistes des cleantechs (à propos de l’emploi vert, voir l’entretien avec Jean-Louis Borloo dans L’Express du 28 mai, « Nous allons gagner la révolution verte »). Nathalie Croisé de BFM y a présenté Green Business. L’agence de conseil en développement durable Green Is Beautiful publie pour l’occasion un webmagazine sur le thème des métiers des déchets.

Comme Pollutec, je vois dans le SEMD une belle opportunité de communication à l’attention du grand public : diffuser des informations concernant les avancées technologiques dans les énergies renouvelables, montrer quelles innovations permettent effectivement des économies d’énergie dans la vie de tous les jours et faire mentir l’idée selon laquelle l’économie verte ne serait pas une source pérenne de revenus. La liste des « parcours experts » en matière de green building et d’écomobilité met en évidence la variété des acteurs dans le domaine de l’ingénierie environnementale. Pour finir (et parce que je suis plus à l’aise quand je parle de cuisine que de panneaux solaires), arrêt sur un des partenaires du SEMD, traiteur bio équitable qui fait rimer gastronomie avec éthique. Le site ouvre l’appétit : ça a l’air bon, c’est beau.

Publicités

La SNCF Met L’Accent Sur L’Ecomobilité

A travers la campagne « J’ai tant de choses à vous dire », la SNCF continue de nous faire préférer le train, en mettant en avant sa responsabilité sociale avec deux des visuels sur le thème de l’environnement et des énergies renouvelables. L’entreprise se positionne comme un acteur incontournable de l’écomobilité, vantant un impact écologique limité par rapport aux autres modes de transport et déculpabilisant les voyageurs sur le point de partir en vacances au soleil.

2009_06_18_environnement

En une année, un milliard de voyageurs SNCF ne rejettent que 1% du CO2 émis par les transports. – La SNCF rejette 20 fois moins de CO2 que les bouchons en Ile-de-France en un an.

Lire la suite