On Prend Les Mêmes Et On Recommence

2014_05_21#1b

Je vous partage le coup de coeur de la semaine que j’ai nommé Biocoop. Merci à l’enseigne bio de m’avoir régalée quand j’attendais le bus où le tram ! Je n’étais pas sûre d’avoir bien lu. N’achetez pas de fraises en hiver ? N’achetez pas de cosmétiques qui ne sont pas bio ou naturels ? Je crois que seul Patagonia a communiqué de cette façon. Bien plus percutante que les précédentes, cette campagne ‘Achetons responsable’ détonne – merci Fred & Farid. Si vous voulez creuser la question, je vous conseille l’excellent Des fraises en hiver et autres besoins inutiles de notre alimentation de Claude-Marie Vadrot.

 

2014_05_21#1a

Hier, je faisais un bilan mitigé des évolutions qu’ont connus les messages peints en vert depuis cinq ans. Je m’étais fait la réflexion à plusieurs reprises que des publicités continuaient à s’afficher sans scrupule ni vergogne, comme si le phénomène de greenwashing n’avait fait que s’amplifier. Comme si cela plaisait à la réclame de prendre les mêmes pour mieux recommencer.

Lire la suite

Publicités

Forever Now

Icons of heritage : the green and red stripe. Inspired by the beauty and grace of the equestrian. Signature colors for legacy.

Forever Now, c’est une des campagnes de Gucci incarnée par Charlotte Casiraghi dont on a vu les premières images cette semaine. La griffe italienne vert-rouge nous livre une réinterprétation de son héritage et de ses codes distinctifs, comme ses consoeurs du secteur du luxe savent si bien le faire. Comme Santa Maria Novella, voilà un savoir-faire hors du temps dont la réputation va bien au-delà de l’Italie.

Le visage de Forever Now est celui d’une contributrice d’Ever Manifesto, exemple de recherche de développement durable dans la luxe. Le dernier opus intitulé Everbamboo est consacré au bambou, emblème de la maison Gucci. Evidemment, ce travail n’est qu’une goutte d’eau dans un océan de fast fashion. Pourtant, on a besoin de symboles et d’ambassadeurs de la slow fashion, d’icônes qui donnent envie de troquer/réutiliser ses accessoires et de vider son dressing à l’arrivée du printemps. Le luxe, malgré son lot d’ostentation, continue de me donner une leçon, moi consommatrice lamda – celle de choisir avec soin et d’aimer pleinement les objets du quotidien, maintenant et pour longtemps.

Vogue En Mode Collage Par Derek Gores

L’article chez Cezame sur le travail remarquable de Derek Gores donne envie d’explorer l’univers de l’artiste et ses techniques (cf. mes petits découpages perso). Le collage ci-contre me plaît parce qu’il met en images un double mouvement qui traverse la mode actuellement, incarné par EverManifesto notamment : recherche de glam’ et de vert.

Je serais curieuse de savoir ce qu’Anna, Carine ou Franca diraient d’une couverture de Vogue de bouts de papiers arrachés au gré de la lecture de magazines et de journaux. Qui sait si ça ne finit pas encadré dans leur bureau ?

Sur cette question toute à fait existentielle, je vous souhaite un bel été !

Collage # La Mode Ethique Dans Les Règles De L’Art

Ever Manifesto, Stella McCartney et l’engagement des marques éthiques et pionnières : un collage en résonance à ma note sur Machja et Ekyog, doublée d’un clin d’oeil philosophique. « L’art peut il se passer de règles ? » Le sujet du bac 2010 est passionnant et même si je n’ai pas besoin de passer l’épreuve de philo, j’ai commencé à poser la problématique et à découper la réponse en deux parties et deux sous-parties – pensée nostalgique affectueuse à la Rue de Saporta. Lire la suite

Not So Shallow

Premier jour de l’année… retour à la chasse aux images pour le blog qui a revêtu ses habits d’hiver… Etonnant comme on utilise des images et des registres de langage opposés pendant la période des fêtes, entre incitation à la consommation et inquiétudes quant à l’avenir. Je lisais une note de Géraldine Dormoy parue en décembre à propos du blog Sea of Shoes et j’observe ce petit monde d’escarpins pour le plaisir des yeux, comme les campagnes dans les pages glacées des magazines (Aigle et Hermès, Mulberry et Stella Mc Cartney cette saison). Oui, juste pour le goût du beau. Je ne crois pas que ce soit si superficiel même si parfois le monde est parfois crazy in the head

L’image que je préfère garder en tête, c’est celle du texte en lettres majuscules bleu indigo d’Ever Manifesto en faveur d’une mode réinventée selon le principe de sustainability. J’aime surtout l’entretien avec Franca Sozzani mené par Charlotte Casiraghi. L’intérêt de la rédactrice en chef de Vogue Italia pour les processus de fabrication de l’industrie textile et de la chaussure semble réel :

We all have to move forward and that includes my magazines. Unfortunately, in a picture you cannot recognize  what is sustainable or not so we have to write, to interview people who are reliable, to ask designers to create something special, to teach students in the fashion schools, and to spend time and energy in participating in great projects such as the one we are doing at the Cittadellarte Fondazione. A magazine, I believe, has a mission and Vogue, as “the” fashion magazine also has a responsibility to help the readers understand not only the ephemeral side of fashion, but also the ethical side. Lire la suite