11 Oranges Pressées. Rien D’Autre ?

2014_09_22#1

Bonne rentrée sur ce blog avec une affiche de la marque de jus de fruits innocent (Shops agency) qui donne du peps. J’ai côtoyé le poussin en attendant mon bus et l’ai trouvé plutôt sympathique. Mais je me suis posé la question : rien d’autre ? Oh, juste une bouteille en plastique, qui finira recyclée, (ou pas). La dernière campagne McDo pour les viandes de nos régions me laisse perplexe et je me pose également la question : rien d’autre  que de jolies prises de vue de notre douce France ? Rien sur le fait de consommer moins mais mieux ?

 

Bonne rentrée aussi avec ce court reportage des Pigeons sur France 4, à revoir : Pourquoi les marques passent au vert ?

Une bonne question de rentrée, chez Julie from Paris : remplacer la presse papier par le numérique, est-ce vraiment plus écologique et plus éthique ?

Un bon film de rentrée, L’urgence de ralentir de Philippe Borrel.

Plein d’images, d’idées à vous partager sur ce blog en ce mois de rentrée. La publicité et les images du quotidien restent pour moi le moyen privilégié de me poser des questions sur ma consommation et son impact social et environnemental. Il faudrait peser le pour et le contre, préciser, décortiquer chaque exemple/produit/projet. Je vous laisse avec ces pistes 😉

Dans Les Rayons De Monoprix

Dans les rayons de Monoprix, on trouve de nombreux produits biologiques, verts, éthiques, locaux, traditionnels… chocolat Alter Eco, salade de tofu et lentilles bio, pain Poilâne, tapenade Marius BernardL’enseigne propose un bon éventail de références pour les CSP+ qui viennent chercher du frais, de la qualité et de l’achat responsable – un Plan A à petite échelle.

Au rayon frais, les smothies innocent se font remarquer par leur côté informel que l’on retrouve dans les pubs et les newsletters de la marque. La publicité sur lieu de vente fonctionne assez bien : différents types de smothies présentés autour d’une brochure rigolote. Tout l’argumentaire est là : « les fruits tout nus » (lire : des fruits mixés et du jus de fruit, rien d’autre), la joyeuse famille/tribu, la responsabilité sociale, le packaging recyclé et recyclable. Sauf que la marque a maintenant un actionnaire minoritaire qui pose la question de l’honnêteté d’innocent.

Autre PLS, à l’entrée du magasin et dans le rayon alimentation bébé. Autour d’un stand qui imite l’étalage d’un marché de village, une animatrice Nestlé présente la nouvelle gamme NaturNes. « Génération Nature », voilà le nouveau slogan qui fait appel aux parents en quête d’ingrédients naturels et de cuisson douce. Je demande quels sont ses avantages par rapport à une gamme bio. L’animatrice m’explique que le cahier des charges de NaturNes est beaucoup plus contraignant puisqu’il comprend davantage de contrôles que la production certifiée biologique. Son discours bien huilé est validé par le superviseur, également très courtois et convaincant, qui me laisse un échantillon et un carnet de réductions. Alors que l’Agence bio lance la dixième édition du Printemps Bio, l’argument vert se porte bien.