Rafraîchis-Toi, Ne T’Arrête Pas De Recycler

2014_08_07

Rafraîchis-toi les idées, ne t’arrête pas de recycler – campagne de l’organisme de collecte Corepla dans Il Fatto Quotidiano de ce 4 août.

Un instantané vu dans la presse italienne en faveur du recyclage des bouteilles en plastique. Plus qu’en France, nos voisins italiens usent et abusent de bouteilles en plastique même quand l’eau du robinet ou en fontaine est potable. A quand une campagne de promotion de l’eau, tout simplement l’eau ?

 

Lire la suite

Publicités

Un Eté Sans Jeter

2014_07_31

L’été, cette belle saison où nous partons en vacances, profitons de l’extérieur et faisons des pique-niques. L’été, cette saison où on jette plus que d’habitude des serviettes en papier, des assiettes en carton, des couverts et des verres en plastique… Serait-ce suranné de porter ses assiettes en plastique réutilisable et sa serviette en tissu ?

Alors quand un employé de la célèbre chaîne de restauration rapide La Brioche Dorée m’a servi un sandwich en l’accompagnant d’une serviette qui sortait de l’ordinaire, j’ai pensé que l’espoir était permis. Seul hic : aucun relais de cette assertion sur le site Internet, ni sur le site corporate de Le Duff ou encore sur Facebook. Un coup d’épée dans l’eau, une communication partielle ? Qu’est-ce qui change vraiment dans leur composition ? Quid du fait que ces serviettes sont distribuées automatiquement aux clients ? Je vous souhaite un bel été sans jeter, en refusant ce qui est jetable

Jetable

2013_11_12

Repéré au fil des images Pinterest de Bea Johnson

Jetable adj. Qui n’a pas vocation à être gardé. Qui donne l’impression d’être plus pratique et utile que ce qui est conçu pour durer. Qui s’est développé à vitesse grand V dans nos sociétés pressées où l’on compte le temps que l’on gagne à jeter à la poubelle mais pas celui qui est nécessaire pour éliminer les déchets.

La majorité de nos biens de consommation n’ont pas vocation à être conservés, entretenus et réutilisés. La faute à l’obsolescence programmée, entre autres. Là où le bas blesse, c’est lorsque l’on cherche à mesurer l’impact du tout jetable :  où va le tapis rouge du Festival de Cannes ? Jetez un coup d’oeil au film Super Trash. De quoi sont composées les lingettes pour le derrière de bébé ? Allez lire les tests de l’UFC-Que Choisir.

On a pas forcément le choix de ne pas jeter, tellement il nous paraît naturel de mettre une assiette en carton ou un emballage alimentaire dans la poubelle de la cuisine ; je me sens particulièrement concernée en raison du poids des couches du fiston dans mes poubelles. En faisant du compost, nous avons considérablement réduit la fréquence de descente de nos ordures ménagères mais l’arrivée de l’héritier a presque annulé nos efforts. Ne me parlez pas de couches compostables, elles se désintégraient déjà sur lui… Je n’ai pas été assez curieuse pour me lancer dans l’aventure des couches lavables.

Je suis inspirée par ces aventures de sobriété heureuse où la possession/consommation est reléguée au second plan en louant, prêtant, échangeant… Il y a des marques qui proposent des solutions innovantes à l’échelle industrielle, comme les aspirateurs Dyson et les machines à café Malongo. Je reconnais ces avancées même si je suis très satisfaite de ma cafetière moka et je ne changerai mon aspirateur que quand il ne sera plus récupérable. J’aime aussi beaucoup Refuse * Reduce * Reuse * Recycle * Rot {and only in that order} de Bea Johnson et son tableau Pinterest. Je vous laisse avec une image : Collect moments, not things – collectionner, accumuler, amasser des moments, pas des choses… pour le plus grand bien de nos décharges et de nos incinérateurs.