Banque, Agriculture, Eau – Les Révolutions Tranquilles

La neige est tombée sur les collines et donne un manteau blanc aux arbres et aux toits ! Cela vaut bien une petite sélection de films illustrant le million de révolutions tranquilles à voir bien au chaud, pour vos soirées et week-ends en intérieur.

La banque qui veut prêter plus de Valérie Denesle (2012) > un regard sur la NEF

Les moissons du futur de Marie-Monique Robin (2012) > agroécologie à travers le monde 

Nestlé et le business de l’eau en bouteille de Urs Schnell et Res Gehriger (2012) > à la recherche des sources pures pour l’industrie agroalimentaire

Publicités

Dans Les Rayons De Monoprix

Dans les rayons de Monoprix, on trouve de nombreux produits biologiques, verts, éthiques, locaux, traditionnels… chocolat Alter Eco, salade de tofu et lentilles bio, pain Poilâne, tapenade Marius BernardL’enseigne propose un bon éventail de références pour les CSP+ qui viennent chercher du frais, de la qualité et de l’achat responsable – un Plan A à petite échelle.

Au rayon frais, les smothies innocent se font remarquer par leur côté informel que l’on retrouve dans les pubs et les newsletters de la marque. La publicité sur lieu de vente fonctionne assez bien : différents types de smothies présentés autour d’une brochure rigolote. Tout l’argumentaire est là : « les fruits tout nus » (lire : des fruits mixés et du jus de fruit, rien d’autre), la joyeuse famille/tribu, la responsabilité sociale, le packaging recyclé et recyclable. Sauf que la marque a maintenant un actionnaire minoritaire qui pose la question de l’honnêteté d’innocent.

Autre PLS, à l’entrée du magasin et dans le rayon alimentation bébé. Autour d’un stand qui imite l’étalage d’un marché de village, une animatrice Nestlé présente la nouvelle gamme NaturNes. « Génération Nature », voilà le nouveau slogan qui fait appel aux parents en quête d’ingrédients naturels et de cuisson douce. Je demande quels sont ses avantages par rapport à une gamme bio. L’animatrice m’explique que le cahier des charges de NaturNes est beaucoup plus contraignant puisqu’il comprend davantage de contrôles que la production certifiée biologique. Son discours bien huilé est validé par le superviseur, également très courtois et convaincant, qui me laisse un échantillon et un carnet de réductions. Alors que l’Agence bio lance la dixième édition du Printemps Bio, l’argument vert se porte bien.